Rando Peche 65

Le forum de la randonnée et de la pêche dans le massif des hautes Pyrénées
 
AccueilAccueil  Site webSite web  Facebook  portailportail  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous

Aller en bas 
AuteurMessage
j-phi65
Admin
Admin
avatar

Messages : 3096
Date d'inscription : 06/08/2012
Age : 40
Localisation : Bazet (65)

MessageSujet: Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous   Dim 11 Nov - 21:06

Nous sommes rentrés depuis 1 semaine. Et c’est encore avec le cœur gros que je repense à tous les amis qui sont encore là-bas…
Pour la 2eme fois en 2 ans, nous repartons (Louppescaou et moi) aux Bijagos dans le camp de Gilles Develay. Kasa Afrikana est vraiment un camp ou on se sent bien ! Outre la pêche, c’est surtout pour cette raison que nous y retournons.
Après 1 an de préparation avec Gilles, nous avons décidé de sortir des sentiers battus et de sortir de l’archipel pendant 2 jours avec une nuit en pleine mer. L’objectif étant de faire un point sur la pêche de ce spot, cartographier les fonds et s’imprégner du secteur. Ce sera le point d’orgue de notre séjour et il se fera à la toute fin de cette semaine qui sera très très très intense. Bref, on est rentré complètement rincé.


L’arrivé :
Les différents vols avec la TAP depuis Toulouse, se font sans encombre. Cissé nous attend à l’aéroport ou ça fourmille de tous les côtés. Tous les bagages et tubes sont là ! On monte dans le minibus à 10, bagages sur le toit direction le port. Là, un des derniers orages de la saison des pluies éclate, la mer est déchainée, du vent à gogo et il tombe des seaux d’eau. Le bateau passera la nuit à quai et nous , direction un hôtel non loin de là (chapeau à l’organisation car tout est super bien ficelé).
Départ le lendemain matin à 8 heures. Il fait un temps magnifique !





Le bateau nous attend, direction Bubaque. En chemin, les discutions sur la pêche ne tardent pas à fuser avec nos 6 autres amis. A notre arrivé, nous sommes accueilli par « le patron ». Notre bon vieux Gilles est là ! Toujours les mots pour rire. On tape la bise à tout le monde Tina , Nadège, Benji, Patrick… L’air est plus que chaleureux. Gilles nous annonce que  vu le programme complexe qui nous attend, il sera notre guide durant ce séjour. On est ravi de pêcher enfin à ces cotés ! Nous montons 2 cannes rapidement (jigs light et lancé léger 40lb) pour ne pas perdre de temps puis nous passons à table ou un repas succulent nous attend.

1ere après-midi pêche :
Gilles nous amène sur un de ces spots ou nous descendons les 1 ers jigs. 1ere dérive et 1 er doublé de carangues. 2eme dérive et 1er triplé …. J’y crois pas, c’est quoi ce spot de fou !!! Nous peignerons le secteur en large et en travers  et nous toucherons une multitude de poisson. Puis direction le trou à Otholites. Elles sont là ! A chaque dérive, poisson ! Doublé, triplé. Ça s’enchaine comme jamais. Il est temps de rentrer car la nuit tombe. Je rentre avec les bras dézingués et des ampoules aux mains. Oui oui, dès la fin de la 1ere après-midi de pêche.


Lundi :
Levé à 5 heures du matin puis direction les cheminés et les bancs de sable du large, après un super bon petit déjeuné. Là encore, on voulait de l’action, bin on va en avoir. La marée n’est pas favorable pour aller de suite sur l’épave. Nous commençons donc par les bancs de sable. Arrivé sur place, des chasses de petites carangues éclatent. A chaque lancé, on est attelé à une de ces petites furieuses. Puis ce sera le tour des Elops, Hippos, Fisheries de se joindre à la fête. D’un coup, je prends une grosse châtaigne dans mon BKS ! Ferrage en règle… Le combat s’engage avec un poisson plus costaud avec de grosses accélérations en surface des vagues. Je reconnais alors la silhouette d’une jolie liche. Pas le monstre qu’on peut taper sur les cheminées, mais elle me fait un combat d’enfer sur la 40lb.



3 heures après, nous partons aux cheminées. On pop, on lance des sticks, des jerks…. Les grosses liches sont là. Elles suivent mais n’attaquent pas ! Quelques casting jig descende le long de l’épave ou quelques petites rouges nous font le plaisir de jouer avec nous. En remontant une carpe, un énorme cobia essai de la gober. Incroyable !!
Sur le 2eme bateau, l’insistance au popper paye. Et 5 liches se font prendre. Après un petit repas vite expédié, nous décidons de repartir sur les bancs de sable. Cette fois ci, les barra ont rejoint la fête ! On fait un poisson quasiment à chaque lancé. Sur un lancer au milieu des rouleaux, grosse attaque, c’est lourd et mon Saltiga 4500  chante une douce musique ! Ça reste collé au fond. Tout le monde pense à une grosse liche mais il en est rien. C’est en fait une très belle Hippo  qui rejoint le bateau. Quel combat ! Nous rentrons heureux de cette journée.




Mardi :
Aujourd’hui, Gilles reste au camp pour se reposer et s’occuper de l’intendance. Djibril (Jibi) va s’occupé de nous….

On est plus que content d’être avec ce grand gaillard ! On a bien accroché l’année dernière et c’est de plus un grand marin. Direction, un spot à jig ! Le poisson est là, mais difficile. Mais on insiste et on multiplie les dérives sur le poste. Ça payera ! Descente puis grosse châtaigne ! Le poisson remonte directe en surface, ça sent le cobia…. Bingo !

On prendra quelques carangues en plus puis vient l’heure de partir sur un spot pour pêcher les grosses carangues au popper.  On pop, on pop…. Pas l’ombre d’un poisson à l’horizon. On contourne la tête de roche, on pop, on pop, rien…


Au loin, une pirogue est à l’abri dans une petit baie.


Gibi décide de faire de la calée pour tenter une ou deux grosse carpe rouge car on est à l’étale et le début du descendant est toujours le bon moment pour pêcher ce poisson. On lance les cannes mais pas une touche durant plus de 2 heures ! Il fait une chaleur à tout péter et on a presque dégommé les 9 litres d’eau qu’on avait amené. On comprendra un peu plus tard que la fameuse pirogue avait tendu un filet de plusieurs centaines de mètre qui bloqué le passage du poisson sur cette zone.  Les bouées étaient sous l’eau à cause du courant et il nous était impossible de déterminer sa présence. On pli tout le matos et on dégage. Gibi est furax ! Direction un spot à Otolites…. Là par contre, ça va pas être la même musique on fera des doublés, triplés….
https://youtu.be/lAVmg9yTC_4
On rentre le soir ! Apéro bien corsé, diner et au lit car le lendemain, commence le point d’orgue de notre séjour.

Mercredi :
Départ pour les îles du sud avec Daoudo  (c’est un futur très grand !) ou on passera la prochaine.


Gilles préparera le gros bateau avec son équipage. Il nous récupéra le lendemain devant Joao Vieira pour partir pour le grand large. 2 autre bateaux nous suivent ce matin afin peigner tous les spots des îles du sud. Daoudo poste le bateau afin d’effectuer une ou 2 dérive sur un spot qu’il connait bien. On commencera à se faire les bras avec quelques petites carangues au jig. Au loin, une grosse chasse éclate et tous les bateaux partent dans sa direction. Comme d’habitude, la chasse disparait dès que le 1er bateau arrive dessus ! Je suis alerté par un bruit bien connu (celui de sondeur). Quand je vois le visage de Daoudo, je comprends tout !!! On descend les jigs en vitesse subsonic et PANNNN ! 1er triplé de la journée ! C’est en fait un banc de carangues énorme qui est sous le bateau. 2eme descente et PANNNN, doublé, puis triplé… Cette frénésie durera une bonne demi-heure puis les Otolites arrivent et se mêlent à la fête.




On passera 2 bonnes heures sur le spot avec un nombre incalculable de poisson ! Direction ‘’ Chez Claude’’ afin de déposer les bagages et préparer le carpaccio de Carangues du midi.



Une Bonne bière, pendant qu’on discute avec Claude,  Marouchka et son mari (un couple super sympa travaillant pour l’ONU). On repart, mais l’après-midi sera compliqué. Certainement à cause du nombre important de dauphin sur la zone. Seul Soubby fera un petit requin Marteau d’un peu plus de 2 mètres à la calée. Sacré combat !!


Jeudi – vendredi
7h00, après une bonne nuit dans ce petit paradis qu’est Joao Vieira et un bon petit déjeuné, nous partons à la rencontre du bateau ‘’kasa Afrikana’’ et de Gilles. Les marins sont prêt, les Gopro et appareilles photos sont chargés, direction le grand large. L’unité de pêche nous suit de près. Le spot est à 35kms de la 1ere cote. Gilles en profite pour finir ça nuit.




En chemin, nous croiserons la route d’une multitude de dauphin. 9h30, on devine une masse noire au loin. Ça y est, on arrive ! Gilles reprend les commandes afin de rentrer sur ce gigantesque plateau rocheux. Il y a peu de fond ! ça y est, on ancre le bateau au milieu de ce secteur en forme de fer à cheval.




Au sud le gros rocher habité par des milliers d’oiseaux après c’est une gigantesque ceinture de bancs de sable reliés entre eux par des zones rocheuses. C’est magnifique ! On récapitule le planning, on mange un bout, on fait le plein des 2 bateaux et c’est parti. Comme des GLANDS, on laisse le matos 60 et 80lb sur le gros bateau (grosse boulette !) On arrive sur le gros rocher et on balance les poppers. Au 2eme lancé, je prends une carangues gros yeux (surprise ! car celle-ci n’est pas présente à l’intérieur de l’archipel). Puis on arrive sur une pointe, on lance est là, une mémère de plus d’un mètre saute hors de l’eau en propulsant mon leurre dans les airs (scène exceptionnelle !), celui-ci est saisi en plein vol par une 2eme. C’est du tres tres lourd ! Au bout de 3 minutes ça lâche… GGGRRRRR ! ST66 ouvert comme un parapluie ainsi qu’un  des anneaux brisés 180lb. L’armature du Dumbell 150 est aussi complètement tordue. Bon, ça commence bien… On se fera littéralement exploser 3 ou 4 fois chacun. On oubli le 50lb, ce n’est pas pour cette zone ! Il faut brider en force pour éviter que ces poissons partent dans les rochers. On s’est fait avoir comme des bleus…. On part au bateau pour prendre les ensembles 60lb et 80lb. Là, on va voir qui est le plus fort ! On retourne sur la zone, mais il n’y a plus personne. On part prospecter les autres zones et on scan certains secteur en prévision d’une pêche à la calée lors de l’étale (tombant extérieur, trous…. Et on les marques sur le GPS). Nous arriverons sur des chasses de carangues sénégalaise grande comme des terrains de foot. Contrairement à l’intérieur de l’archipel on peut passer en plein milieu sans que celles-ci disparaissent. Après plusieurs dizaines, on fera Orphies, pompano, barra….. Un peu de calée ou je ferai un joli bara puis on repart sur le gros caillou !


Là, ce ne sera pas la même musique. Les combats vont s’enchainer en force. Et les poissons (de vrais placards !!) vont nous faire souffrir et on se faire mal mener à certain moment. C’est pour ça qu’on est venu !!








On rentre à la nuit tombée, des images plein la tête et les bras complètement endoloris. L’unité de pêche est amarrée au gros bateau mais je vois dans le regard de Soubby que quelque chose ne va pas…. On passe à la préparation du ceviche de carangue (on est en mode marin Bijago), on se couche sous un ciel étoilé comme jamais et les blagues fusent. UN VRAI BON MOMENT AU MILIEU DE NULLE PART !



Puis Morphée nous prend petit à petit ; il est aux environs de 23h00 !

La tempête
AU environ de 00h30, je suis réveillé par une bruit suspect. J’ouvre les yeux, le vent s’est levé, le ciel étoilé a disparu et un flash éclate soudain dans le ciel. Je siffle et cris ‘’TOUT LE MONDE DEBOUT !’’. Ni une ni deux, tout le monde se lève. ON VA LE PRENDE SUR LA GUEULE ! En deux secondes, le vent passe d’une brise à plus de 100km/h. L’Océan se déchaine ! Le bateaux tapent l’un contre l’autre jusqu’à rompre littéralement la corde d’amarrage. ‘’IL EST OU, IL EST OU ?‘’. Dans un grand flash, on voit l’unité de pêche se diriger vers le rocher…. On est sur des montagnes russes, les fous de Bassan viennent trouver abris dans le bateau, les exocets sautent dans le bateau (une vrai pisciculture), les glacières se renversent, on est très mal engagé ! On décroche l’encre, Gilles prend la barre et démarre le moteur pour nous mettre face aux vagues. On enfile les gilets de sauvetage et on se met tous au boulot. Manque de bol, toute l’électronique ne fonctionne plus à cause de l’électricité présente dans l’air. Putain, il est ou le rocher ? Vite, tout le monde prend les lampes et éclair dans tous les sens. IL EST LA ! On est à 150m et on commence à entendre les vagues qui explosent contre celui-ci, on dégage et trouve un endroit un peu à l’abri derrière ce qui est vraisemblablement un banc de sable. Les vagues sont cassées par ce dernier. Un peu d’accalmi après 20 à 30 bonnes minutes nous permet d’aller à la recherche du bateau. Après 15 minutes, on trouve celui-ci bloqué sur le rocher. On entend les craquements de la coque sur les rochers quand les vagues s’abattent sur lui. AIE AIE AIE. On s’encre malgré la houle qui se calme petit à petit et on se relai toutes les 40 minutes pour ne pas le perdre de vue. 2 vagues plus grosses que les autres le soulèveront et celui-ci se retournera contre les rochers…….. Ce sera le début de la fin. Au petit matin, il coulera !
On rentre à Bubaque dans un silence de cathédrale, On est tous content d’être là, vivant et sens un gros bobo. Après le débriefe, on fait l’inventaire du matériel perdu. On part se coucher après une nuit blanche qui restera à jamais gravée dans les mémoires de tous ! On a eu chaud….. Très chaud !

Samedi
On part à la pêche jusqu’à 13h30 mais le cœur n’y est pas ! On prendra quelques belles Otholites et carangue. Les derniers poissons de ce séjour.

On partira le soir même, le cœur gros, des souvenirs pleins la tête en laissant derrière nous, des gens que j’admire et que je considère comme des amis. Djibril mon frangin de cœur, ta grande carcasse va me manquer ! Mais on reviendra pour rigoler ensemble, c’est sûr !  J’ai une pensée toute particulière A Gilles, (le nouveau skinned) et toute la famille Kasa Afrikana : MERCI !

Conclusion :
Un séjour qui restera dans les mémoires de tous. Surtout au niveau des émotions. Les poissons auront étaient au rendez-vous grâce surtout aux connaissances des lieux de Gilles et de ces marins. Dérives réalisées au millimètre et placement du bateau au poil. Concernant l’expédition, no Comment !!! Mais sachez que ce secteur est truffé de pièges
Djibril mon frangin de cœur, ta grande carcasse va me manquer ! Mais on reviendra pour rigoler ensemble, c’est sûr !  J’ai une pensée toute particulière pour Gilles, (le nouveau skinned) et toute la famille Kasa Afrikana : MERCI !


Je pouvais pas finir ces quelques mots sans raconter notre rencontre avec Pellenq. On a bien rigolé et ça sera avec plaisir pour peut être une future partie de pêche aux Bijagos. J'espère que ton séjour est une réussite! mais je me fais pas trop de soucis pour toi  Wink .


Les leurres qui ont marché :
Dumbell pop 150 (tous les coloris), K-Ten BKS 140 et 115 Blanc – tête rouge, Shibuki, Smith Saruna, Pintail tuna 120, spide minnow, jig Orion 80gr, Jig Ali (slow) colorie rose et orange –crème, Jig cultiva, Bukaree shad 150 blanc
Mention spéciale pour un leurre Breton : Le Flamingo 130gr (colorie rose) pas besoin de changer l’armements . C’est une véritable tuerie en verticale!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://randopeche65-forum.lebonforum.com
christophe65
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 2850
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 41

MessageSujet: Re: Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous   Ven 16 Nov - 18:52

Une belle aventure!
merci pour ton reportage et tes superbes photos!
Revenir en haut Aller en bas
j-phi65
Admin
Admin
avatar

Messages : 3096
Date d'inscription : 06/08/2012
Age : 40
Localisation : Bazet (65)

MessageSujet: Re: Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous   Sam 17 Nov - 12:04

Ouai, des souvenirs gravés à jamais dans nos mémoires! Une pêche plus que fantastique... Je pense qu'on aura connu toutes les émotions que peuvent amener ce genre de voyage. Maintenant, on est en contact permanent avec l'assureur et Gilles pour récupérer l'équivalent du matos perdu pendant la tempête.
Prochain voyage avec Soubby, Eiao! L'île la plus au Nord du Pacifique. Mais ça sera pas avant 2020! On va passer dans la catégorie pêche extreme
Revenir en haut Aller en bas
http://randopeche65-forum.lebonforum.com
christophe65
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 2850
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 41

MessageSujet: Re: Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous   Sam 17 Nov - 13:51

Shocked jamais entendu parlé de cette île Shocked c'est vraiment à l'autre bout du monde!! toujours le même style de pêche? Bon courage pour l'avion jusque là bas!!

de mon côté, l'agence m'a téléphoné cette semaine. Ils ouvrent en 2019 un nouveau camp de pêche 30 bornes en amont de là où j'étais la dernière fois, réservé à 4 pêcheurs maxi. Pas d'accès 4x4, pas d'accès bateau, uniquement à cheval....en plus des 10h de 4x4 affraid
Revenir en haut Aller en bas
j-phi65
Admin
Admin
avatar

Messages : 3096
Date d'inscription : 06/08/2012
Age : 40
Localisation : Bazet (65)

MessageSujet: Re: Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous   Sam 17 Nov - 14:06

Donc, tu vas en Mongolie ? Ça sent l'aventure ????

Pour Eiao, Paris-Papeete, Papeete - îles Marquise et on rejoint l'île en voilier pendant 24 heures. C'est long mais la pêche ???????????????? c'est du costaud. C'est le Jurassique Parc de la pêche sportive. Pêche au lancé avec des ensembles 100lb à 130lb.
Revenir en haut Aller en bas
http://randopeche65-forum.lebonforum.com
christophe65
Moderateur
Moderateur
avatar

Messages : 2850
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 41

MessageSujet: Re: Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous   Sam 17 Nov - 14:31

rien de décidé pour l'instant. Mais l'idée de pêcher un secteur quasi inexploré me plaît bien!

Y a quoi comme fish aux Marquises? Carangues? thons?
Revenir en haut Aller en bas
mounge64
Pro
Pro


Messages : 1144
Date d'inscription : 04/02/2013

MessageSujet: Re: Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous   Jeu 22 Nov - 18:16

Superbe report
On voyage là et alors les combats Oula
Revenir en haut Aller en bas
bloblo64
Pro
Pro


Messages : 596
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 54
Localisation : Trop au Nord

MessageSujet: Re: Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous   Mer 28 Nov - 8:06

super le voyage et tout ce qui va avec
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bijagos 2018 - un voyage qui restera dans les mémoires de tous
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage en autonomie dans les dolomites, en trike et handbike!
» Voyage en Trawler dans le Long island
» Sac-housse pour voyager en train et avion avec un VH
» le plus gros poisson du Clain?
» combien de temps faut il il laisser tremper ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rando Peche 65 :: Autres sujets de discution :: Voyages ( pêche, montagne...)-
Sauter vers: